F1 : le dégel des développements moteur comment ça fonctionne ?

V6 Ferrari - Marussia

 

Le dégel des unités de puissance sur toute la durée de la saison est à présent alloué par la FIA aux motoristes suite à une erreur d’écriture de date dans le règlement technique 2015, grâce à cette omission relevée par James Allison, tous les motoristes hormis Honda (dont les discussions continuent à ce sujet avec la FIA) peuvent intervenir à leurs guises sur les power-unit, mais dans une certaine limite tout de même.

Cette limite est celle de pouvoir intervenir en terme d’utilisations de pièces nouvelles ou modifiés ou implantés différemment sur l’unité de puissance, 61 éléments sur les 66 désignés par le règlement technique sont concernés. Bien sûr nulle question aux motoristes de pouvoir intervenir sur les 61 items, le règlement leur impose un quota de développement en « Jetons ». Une pénalité appelée jeton, chaque motoriste dispose de 32 jetons de développement afin d’améliorer son unité de puissance, ces coûts en jetons sont variable de un à trois jetons. Le détail des coûts en jetons ci-dessous :

 

Bloc Moteur brut : Toutes les dimensions y compris l’alésage du cylindre et sa position dans le bloc moteur, chambres de refroidissement autour du cylindre : 3 jetons

Culasses : toutes modifications possible si des modifications importantes n’ont pas été apportées en 2014 : 2 jetons

 Carters : Carters moteurs en contact avec l’huile y compris celui de distribution : 1 jeton

Vilebrequin : Forme des bras « de manivelle », diamètre des tourillons et paliers y compris roulements de vilebrequin  :2 jetons

Bielles : diamètres côté vilebrequin et piston : 2 jetons

Pistons : Axe, roulements, segments exclusion de la partie haute du piston : 2 jetons

Courroie de distribution : Courroie crantée et tendeurs : 3 jetons

Toutes les parties servant à la combustion : Forme du piston, la chambre de combustion, la géométrie soupapes, dispositif de retour de soupapes au neutre, injecteur, bobines d’allumage, bougies. Exclusion: La position des soupapes (à voir ci-dessous) : 3 jetons

Soupapes : Comprend l’angle mais exclut le déplacement axial : 2 jetons

Arbre à came : Forme des cames. position et géométrie des cames d’échappement et d’admission, compris la fonction de retour de la soupape à l’intérieur de la culasse : 1 jetons

Engrenages d’arbre à came : Engrenages jusqu’au pignon de vilebrequin inclus. Position et géométrie y compris les dampers amortisseurs : 2 jetons

Pompe à huile : Filtre, fixation et position excluant le changement de la forme du corps : 1 jeton

Tuyaux de pression d’huile : tous les tuyaux et orifice de lubrification : 1 jeton

Récupération d’huile : Réservoir de récupération et séparateur d’huile : 1 jeton

Pompe à eau : Pompe à eau de refroidissement y compris pipes de distribution de liquide de refroidissement : 1 jeton

Système d’injection de carburant : Pompe haute pression, injecteurs, rampe haute pression, tuyau d’alimentation, hors buse d’injecteurs : 2 jetons

Admission d’air : Filtre à air, trompettes et actuateurs exclusion de la turbine du turbo : 1 jeton

Admission d’air suite : Accélérateur et actuateurs : 1 jeton

Admission d’air suite : Trompettes et actuateurs :1 jeton

Mise sous pression de l’air (turbo) :

De l’entrée à la sortie du compresseur :2 jetons

Turbine de compresseur (côté air) :De l’entré de la turbine à sa sortie : 1 jeton

Compresseur (turbo) côté échappement De la sortie des gaz d’échappement du moteur au compresseur côté échappement : 1 jeton

Turbine d’échappement (turbo) : De l’entrée de la turbine à sa sortie : 2 jetons

Système électrique : Faisceaux montés sur le moteur, alternateur, capteurs excluant les organes soumis aussi a des jetons de pénalités tels que bougies et actuateurs : 1 jeton

Lubrification : Tous les systèmes transportant l’huile sous pression y compris les engrenages de pompes à huile : 1 jeton

Matériaux anti friction : Tous les matériaux autorisés chargés de limiter la friction entre les pièces en mouvement : 1 jeton

Joints tournant : Joints tournant et presse étoupes : 1 jeton

Moteur-générateur thermique MGU-H : 

Changement complet y compris engrenages et roulements de transmission : 2 jetons

Position et transmission : 2 jetons

Électronique de commande : 1 jeton

Moteur-générateur cinétique : MGU-K :

Changement complet y compris engrenages et roulements de transmission : 2 jetons

Position et transmission : 2 jetons

Électronique de commande : 1 jeton

Récupération d’énergie : Remplacement du faisceaux électrique : 2 jetons

Batterie de stockage d’énergie :

Cellules condensateurs : 2 jetons

Électronique de gestion batterie : 2 jetons

Système de refroidissement du système de récupération d’énergie :

Radiateurs, fluides, conduites, pompes et tuyaux : 1 jeton

Donc si un motoriste souhaite remplacer tous les organes de son ERS par des pièces nouvelles génération, il lui en coûtera : MGU-K=2 Jetons + MGU-H=2 jetons + Batterie=2 Jetons + Module de gestion Batterie=2 Jetons + Faisceaux électrique=2 jetons + Système de refroidissement ERS=1 jeton, soit 11 jetons

Publicités
Cet article, publié dans Analyse, Ferrari, Mercedes, Moteur, Réglementation Technique 2014, Renault Sport F1, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.