Formule 1 2014 : HALTE AU MASSACRE  » Coup de gueule »

0e5b8478f137828caba3a0952259a6d39a90fb97

C’est une première et je pense la dernière fois, que je pousse un grand coup de gueule envers la F1 telle qu’elle est devenue.

J’ai toujours été un fervent défenseur du règlement technique 2014, en prônant l’attente, qu’il fallait laisser le temps aux équipes de s’y adapter, ce n’est qu le deuxième GP, donc on pourrait penser qu’il faudrait encore laisser du temps, mais ces deux GP (Australie et Malaysie), nous ont présenté ce que sera la saison 2014, si rien ne change.

À trop vouloir faire du spectacle, on tue le spectacle, et c’est exactement ce qu’il se passe aujourd’hui.

En effet, il y a trop de limites par le règlement et celle-ci nous amène vers des courses d’endurance et de régularité. Il y a la WEC pour cela, la F1 doit rester l’aboutissement du sport automobile, sinon, quel intérêt ?.

La limite du flux de carburant instantané de 100kg/h est indispensable à la sécurité et au bridage des moteurs, je m’explique : sans cette limite, les moteurs pourraient allègement dépasser les 1000cv, lors des déccélerations la vitesse chuterait tellement par l’effet du frein moteur et de l’appui aéro que ça en deviendrais dangeraux pour le pilote suiveur qui lui serait pied au plancher. Plus les voitures vont vite, plus les distances de freinage se rallongent. Donc Ok pour cette règle, courant de saison tous les moteurs devraient être autour de 800cv grâce à la propulsion électrique, alors soit, c’est suffisant pour une F1. .

Je m’interroge sur la limite de 100kg de carburant par course par contre. Sur les circuits énergivores en carburant, nous voilà dans des courses de procession… Ce règlement quoique voté par les écuries et motoriste fait valoir le fait que les pilotes caressent les pédales d’accélérateur. Nos chers commentateurs TV nous hurlent « Record du tour 1min44 et des poussières », risible, à Sepang les F1 devraient parcourir le tour dans les temps approchant les 1 min 37 – 38. Sans cette limite, chaque écurie remplirait son réservoir en carburant selon l’objectif qu’elles se fixent, endurance et terminer, attaque pour remonter au classement.

La limite de 5 moteurs et 5 périphériques (batterie – Turbo -MGU-K -MGU-H-Unité de contrôle batterie), est celle qui empêche nos F1 de nous cracher les décibels tant souhaités, en effet, dans un souci de bonne position sur la grille, car pénalisé de 10 places lors du dépassement de la limite maximum du nombre d’éléments moteurs et propulsifs.
Les motoristes conseillent aux équipes un régime maximum approchant les 11000/11500trs/min maximum, puis dès que les points à l’issue de la course ne sont pas atteignables, abandon pur et simple pour économiser le power-unit. Inacceptable, tout ça. Les motoristes se sont positionnés sur cette limite de 5 éléments/saison, sans se soucier des fans et même de la frustration des pilotes. Mais savez-vous pourquoi ?, je ne m’avance pas trop, en vous affirmant qu’il s’agit d’un motif purement économique, eh oui !, financier !. Malgré une location de power-unit avoisinant les 20 millions de dollars/an pour les clients des motoristes, ces fabriquant de pistons ont voté pour une limite économique (Rentabilité) à propos du nombre maximum de moteurs par saison. Les meilleurs en communication prônent pour le développement de la fiabilité afin qu’un jour, cette technologie se retrouve dans nos automobiles. Oui messieurs un vœu pieu, mais détrompez vous le futur existe déja aujourd’hui (turbo compound, Bus Hybrides, Mercedes Bluetech, technologies marines hybrides) Les constructeurs souhaitaient simplement ne pas trop rogner leurs marges après un coûteux développement entre 200 à 300 millions de dollars.

Pour ce qui est de l’appui aéro réduit, là je ne m’insurge pas, je n’y vois aucun inconvénient, car grâce à ceci, on a rendu au pilote, la possibilité d’exprimer leurs coups de volant, avec moins d’appui c’est les pieds et les mains des pilotes qui permettent de passer une courbe, le plus vite possible. Mais ce n’est que sur quelques GP, les ingénieurs aérodynamiques, trouveront les parades pour compenser l’appui perdu en 2014.

La FIA accepte toutes les propositions qui lui sont faites, car elle se fie aux avantages sportifs et économiques avant de penser aux fans du monde entier, vous me direz ce n’est pas son rôle l’aspect spectacle. Pourtant, cette instance met en avant le label Eco-Friendly et l’avantage spectaculaire…
Elle souhaite simplement attirer un maximum de constructeurs automobile en F1, elle le souhaite sans toutefois y arriver. L’arrivée de Honda est plus due au fait qu’elle possède une culture F1 plus que de WEC et que rivaliser avec son grand rival Toyota en Endurance n’était pas la meilleure représentation possible, autant retourner où le rival n’est pas.

La FIA applique de plus les sanctions à outrance, je ne parle pas de celle infligée à Ricciardo, qui est justifiée, nous nous rappellons tous des blessures du Cameramen de la FOM, l’an dernier lorsque Webber a perdu sa roue arrière droite dans la Pit Lane du Nürburgring. Si une roue est mal fixée, la sanction doit être lourde.
Par contre, les pénalités pour touchettes, là, c’est aller un peu trop loin, on laisse circuler des F1 avec des freins arrières défectueux (Brake By Wire) en le sachant pertinemment, car souvent, les pilotes le disent haut et fort, mais on pénalise des touchettes qui n’apportent pas plus de dangers que cela, pathétique. Obligeant encore les pilotes à lever encore plus le pied pour se tenir loin de la carrosserie d’un pilote qu’ils attaquent.

Pour le son, que dire ?, le bruit des moteurs est filtré par le turbo, hélas c’est ainsi, en choisissant une motorisation turbo et une cylindrée moindre (1,6 litre), nous ne pouvions pas nous attendre à un avion à réaction au décollage, mais tant que les équipes seront bridés dans les tours/min par les motoristes, ma foi il n’en sortira pas plus de bruit, et oui, tout est lié.

Chère FIA, peut être que l’ère du mécano de Bernie Ecclestone (Charlie Whiting) est révolue, je le sens dépassé, en tant que responsable technique qui accepte chaque proposition, il tue un peu plus à chaque fois notre sport favori. Il faudrait que Charlie fasse preuve de courage ou en tout cas de recul en consultant de Vrais spécialistes pour savoir ce que cache quelconque proposition émises par les motoristes et le Strategic Group.

STOP !!! La F1 ne doit pas se calquer à la WEC, à chaque discipline ses avantages et ses buts. Je rappelle ceux de la F1 : Du bruit – De la performance – De la bagarre – Des dollars dépensés outrageusement.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.