Les radiateurs de la Ferrari F14T

mezzo1

La Ferrari F14T est équipée de radiateurs à micro tube de titane, la firme Américaine Mezzo Technologies est l’inventeur de ce concept et a déjà pu l’appliquer en sport Automobile pour la première fois en 2008 en formule Indy 500 grâce à Andretti Green Racing AGR

radiators-lg

Contrairement à leur semblables qui équipaient et équipe encore des monoplaces de Formule1 , qui sont construit en aluminium, les radiateur Mezzo sont eux construits en titane. En Effet les radiateurs Mezzo (Micro tube de titane) permettent de freiner de 30 à 40 fois moins le flux d’air qui le traverse, une aubaine en Formule 1 de faciliter l’écoulement de l’air aussi facilement à travers les radiateurs et les pontons aussi facilement et réduit considérablement la traînée aérodynamique. Un radiateur conventionnel de F1 est un dérivé plus abouti que le radiateur de refroidissement que vous trouvez dans votre auto, il est constitué de deux réservoirs et de canaux où circulent le liquide de refroidissement et pourvu d’un maillage très fin chargé d’augmenter la surface à refroidir par l’air :

mezzo-6

Cette technologie encore utilisée aujourd’hui dans la catégorie reine du sport automobile comporte néanmoins des inconvénients par rapport au système adopté par Ferrari :

– Encrassement des ailettes de dissipation thermique

– L’aluminium requiert plus de temps à dissiper la chaleur par rapport au titane

– Encombrement

Bien sûr, ces inconvénients sont comparés au nouveau procédés utilisé par la Scuderia, car jusque là, nous ne trouvions à redire à nos échangeurs air/eau (Radiateur de refroidissement), mais le concept Mezzo est bien plus abouti et élimine un à un les « défauts » cités plus haut :

mezzo1

Encrassement des ailettes évité, en tout cas considérablement réduit : mezzo -8

On vois sur cette représentation l’espace entre les tubes de refroidissement, seuls des plaques horizontales de titane rigidifie l’ensemble (voir ci-dessous) :

mezzo-7

Pour remplacer le maillage des radiateurs en aluminium, la solution a été de multiplier le nombre de micro tubes, ceux-ci étant cylindrique ne gênent que peu le passage de l’air. Grâce à ce procédé et aux qualités thermique du titane, nul besoin de maillage serré pour obtenir un refroidissement identique aux échangeurs courants, le passage de l’air s’en voit grandement amélioré. Les tubes de titane possèdent une paroi très fine, environ deux fois plus fine que celle des tubes en aluminium, l’échange calorifique entre le tube et l’air frais qui vient en contact de ces tubes est plus rapide. Donc un meilleur rendement de refroidissement. Naturellement Mezzo a adapté ce procédé à tous ses échangeurs, le même principe est appliqué pour l’intercooler (échangeur air/air du turbo) et pour les échangeurs d’huile (boite de vitesse, batterie ERS, moteur).

Grâce à Mezzo , Ferrari maîtrise mieux son refroidissement moteurs et périphériques, sans trop opposer de résistance à l’air entrants dans les pontons, ce flux n’étant que peu freiné participe grandement au refroidissement de l’environnement moteur et turbo sans avoir à être soufflé immédiatement à la sortie des pontons.

Il se murmure dans le paddock que les écuries clientes de Ferrari : Sauber et Marussia posséderaient la même technologie de refroidissement.

Publicités
Cet article, publié dans Analyse, Ferrari, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s