Update : La suspension arrière de la McLaren MP4-29

 

Mclaren au lancement de sa nouvelle monoplace à Jerez présentait un design innovant quant à la suspension arrière de sa dernière née, la MP4-29.

Nous connaissons tous les difficultés qu’imposent les nouvelles motorisations hybride V6 Turbo et leurs couple phénoménal.

La principale difficulté est de transmettre ce couple aux roues arrières, sans que celles-ci ne patinent, sans trop charger l’aérodynamique générale de la voiture et du fait la ralentir.

Pour cette saison, les écuries McLaren et Ferrari ont choisis d’appliquer un effort aérodynamique sur les tirants de suspension afin d’appliquer une force supplémentaire sur les roues sans augmenter trop la traînée. Ce concept sera généralisé à partir de cette saison.

C’est dans cette optique que McLaren a monté des déflecteurs à l’arrière de ses tirants de suspension du train arrière

1994038556

L’idée est d’augmenter la force d’appui créé par le diffuseur, pour compenser la perte d’appui qu’a subit l’aileron arrière et surtout d’exercer une plus grande force sur les roues, donc les pneus, afin d’éviter leurs patinages.

Beaucoup pensent que l’utilisation de ces déflecteurs triangulaires créent une dépression à l’arrière de la voiture, mais selon mes calculs, ces déflecteurs permettent de réduire la pression du flux aérodynamique à l’arrière de la voiture afin d’augmenter l’angle vers la verticale de la pression exercée par le diffuseur, sans ralentir l’auto.

Je m’explique en dessin :

Avec des tirants normaux :

1298167764

Le flux d’air éjecté à l’arrière de la voiture vient repousser le flux d’air éjecté par le diffuseur, selon le principe de construction des F1 comme nous les avons vu jusqu’à présent. le flux d’air éjecté par l’arrière (Flèches bleues) ont pour effet de rabattre le flux d’air expulsé par le diffuseur (Flèche orange). Actuellement les écuries cherchaient le meilleur compromis.

Chez McLaren cette saison, pas de compromis, de l’appui à tout prix

988499560

Nota :en réalité les élément recouvrant les tirants ne sont pas triangulaires mais en forme de « cloche » couchées mais le principe aérodynamique reste le même.

Ce qui est important à comparer c’est l’angle du vecteur Force (Flèche noire), Plus la flèche noire sera verticale, plus l’appui sera important.

extrapolation simpliste, car la formule est plus complexe que ce que je cherche à vous faire comprendre (plus de paramètres) :

2323981182

Ce n’est pas une dépression qui est opérée à l’arrière de ce système, mais une brusque décélération du flux aérodynamique qui permet au flux d’air du diffuseur d’avoir un angle de diffusion plus proche de la verticale, l’appui arrière grâce au diffuseur s’en voit grandement amélioré.

Ce principe aérodynamique est appelé la diffusion sur profil « Tronqué »

3472398064

On observe en haut de ce schéma, le profil tronqué, l’air (flèche bleue) arrive avec une vitesse qui est conservée jusqu’à la point supérieure du profil que l’on appelle bord de fuite, pour se retrouver sans support à suivre donc l’air en circulation et en contact d’un élément à pour effet de le parcourir sur toute sa surface, si bien qu’avec ce type de profil triangulaire l’air arrivé au bord de fuite supérieur aura pour effet de « glisser » sur le pan vertical du profil, sans toutefois pouvoir s’y « coller », grâce à ce principe qui s’applique sur le pan supérieur et inférieur, le volume d’air soufflé et circulant se retrouve emprisonné à l’arrière des déflecteurs et se diffuse plus lentement à l’arrière. permettant au flux aéro. du diffuseur de s’échapper avec un angle plus proche de la verticale.

Sur le dessin du dessous on observe que le volume d’air en contact avec le profil est éjecté de manière linéaire et avec la même force (ou en perdant très peu de vélocité) du bord de fuite du profil plat ou demi arrondi.

McLaren a eu donc une philosophie contraire à ce quelle présentait lorsque l’écurie a dévoilé la MP4-29, avec un arrière « soufflé »

2239651625

2890222250

C’était une toute autre étude où l’on devinais , que McLaren comptait souffler le flux d’échappement et le flux, aérodynamique qui parcours les pontons uniquement sur la crash structure arrière.

Mais la Mp4-29 a été conçue dans cet optique d’échappement soufflé, l’écurie de Woking a dû ajuster son dispositif afin qu’il ne vienne pas perturber l’effet aérodynamique de la suspension, les ingénieurs anglais ont donc choisis de canaliser ce flux soufflé sur la Crash Structure arrière et essentiellement à cet endroit (flèche verte).

126693726

Le reste de l’étude aérodynamique reste valable et se trouve  ici

 

Publicités
Cet article, publié dans Aérodynamique, Analyse, McLaren, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Update : La suspension arrière de la McLaren MP4-29

  1. Ping : L’évolution de la suspension " Butterfly " de la McLaren MP4-29 | Bill Suserg F1 Technical Analysis

  2. Ping : L’évolution de la suspension « butterfly » de la McLaren MP4-29 » TomorrowNewsF1

  3. Ping : F1: McLaren n’abandonnera pas sa suspension arrière | Méca Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s